La première édition du Marché International de l’Artisanat du Togo se déroule à Lomé du 25 octobre au 03 Novembre 2019 et s’inscrit sous le thème : Artisanat innovant, facteur de développement économique et social.

Au Togo, l’artisanat contribue à hauteur de 18% au PIB et participe à la réduction du déficit de la balance des paiements à hauteur de 20%. Il regorge de potentialités en termes de création d’emplois et de richesse. Environ 2 millions d’actifs évoluent dans le secteur de l’artisanat.

Afin de mettre en lumière  le génie et les potentialités des artisans togolais, le ministère du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse en collaboration avec l’union des chambres régionales des métiers (UCRM) organise le Marché International de l’Artisanat du Togo (MIAT0) du 25 octobre au 03 novembre 2019.La première  édition de cette biennale entend

  • Mobiliser 150 000 visiteurs,
  • Promouvoir les produits et services artisanaux,
  • Mettre en lumière le génie et les potentialités des artisans togolais,
  • Valoriser les métiers porteurs du secteur,
  • Sensibiliser 100 000 jeunes sur les opportunités du secteur.

Notons que l’organisation des foires et salons pour la promotion des produits artisanaux est une des actions identifiées pour la réalisation de l’effet du PND intitulé : les entreprises artisanales sont compétitives, créatrices de richesses et d’emploi et participent au développement industriel et culturel. Ceci au sein de l’axe 2 du PND.

Il vient compléter des actions déjà entreprises dans le même sens :

  • l’assurance des artisans (qui concoure également au même effet) ;
  • la mise en place de centres de ressources et l’amélioration du cadre institutionnel.

Une quinzaine de pays africains et européens tel que le Cameroun, Le Niger, Le Benin, Le Burkina Faso, le Mali, La France, L’Allemagne, ..​et des acheteurs professionnels sont attendus de la France, de l’Angleterre, des Etats-Unis, … à cette fête de l’artisanat togolais.

  • Le ministère du développement à la base, de l’artisanat et de la jeunesse a pour mission de mettre en place un secteur artisanal viable, compétitif, capable à la fois, de répondre à la demande des consommateurs locaux,  de conquérir le marché sous-régional, régional et international et partant contribuer de manière soutenue à la croissance économique nationale par la réduction de la pauvreté.
  • L’Union des Chambres Régionales des Métiers (UCRM) est l’instance faitière des chambres des métiers qui a pour rôle d’assurer la défense des intérêts  des artisans et en servant d’interface entre les artisans et les pouvoirs publics ou les partenaires au développement.

Télécharger la brochure

Fermer le menu